Charlène Medza: Chargée des communications au sein d’une entreprise parapublique

Je me définis comme une chercheuse. Diplômée en communication d’entreprises. J’ai eu à exercer pendant 6 ans comme journaliste d’abord dans un média en ligne puis dans l’audiovisuel. Ma dernière expérience de journaliste date de 2019 au sein de Label Télévision, une chaîne panafricaine basée à Libreville (Gabon). En quittant le petit écran, j’ai été nommée en juillet de la même année au poste de Directrice de la Communication auprès d’une agence environnementale. Bien qu’étant désormais dans l’administration, je poursuis parallèlement ma vie de journaliste. J’écris des articles pour certains médias en ligne et des magazines internationaux.

Je vous disais que je suis une chercheuse, alors, en 2016, je lance une agence d’hôtesses, que je nomme TIMI. Pas commun comme appellation, elle trouve son essence dans ma vie de mère… TIMI n’est autre que le diminutif de prénoms de mes filles (Tia et Mia).

Cette agence a un sens particulier pour moi. Mes hôtesses ne sont pas inconnues. Lorsqu’elles intègrent TIMI, elles sont de facto mes filles. Je tiens à leur encadrement, à leur réalisation. Elles viennent de divers horizons et ont besoin d’un appui financier, moral et spirituel. Je crois qu’au bout de quatre ans, elles deviennent chaque jour la meilleure version d’elles.

Cette année 2020 a été marquée par la Covid19. Plusieurs structures ont mis la clé sous la porte, du coup, chômage technique ou simplement chômage. Avec celui que j’appelle désormais mon « partenaire d’affaires » nous avons eu l’idée d’un blog. Nous discutions sur l’épanouissement de nos enfants au Gabon, du rôle des parents et de l’encadrement des enfants. À l’issue de cette discussion, je lançais le blog dédié aux parents vivants au Gabon.

Si je vous étale mes difficultés, on y passera les grandes vacances. J’ai débuté dans la communication grâce à une amie, aujourd’hui décédée Sylvaine Eyang Ella. J’aime ce domaine et j’ai dû me battre pour y arriver. J’ai pas encore réussi, mais Dieu dans son immense bonté m’aide à franchir chaque marche d’escalier. J’ai eu à marcher sur des escaliers boueux, caillouteux et quelques fois lisses…

Passion, aspirations et causes

Je suis passionnée par la lecture, l’écriture, la télévision en tant que journaliste. J’aspire très bientôt à me former en relations publiques. C’est un domaine complémentaire à la communication.

L’autonomisation de la jeune femme et l’encadrement des enfants orphelins. J’ai été orpheline très jeune (8 ans). Une maman spoliée et sans emploi, j’ai eu à me battre (étudier) avec le soutien de mes aînés (je suis la benjamine) pour réussir. Je voudrais tendre la main à mon tour. le Gabon est un merveilleux pays !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s