Lisy LOUSSOU: De Miss Orangina au Fumoir Otima-Mê

Jeune gabonaise passionnée de cuisine et de tourisme, je veux valoriser le Gabon par le biais de sa diversité culinaire. Je me considère encore à mes débuts dans l’entrepreneuriat et mon objectif est de grandir grâce à mes expériences. Il y a toujours des difficultés dans la création et la gestion d’une entreprise, c’est là que la passion joue un rôle important car elle nous fait accepter les difficultés et les traverser.

Mère d’un petit garçon de 4ans , ma vie a été remplie de coups de chance , de bénédictions et de décisions courageuses. En 2014, pendant que j’étais étudiante, une amie m’inscrit à un concours MISS ORANGINA. Vivant des difficultés financières à ce moment causée par ma soif d’indépendance, j’y participe sans vraiment y croire . Et coup de chance ou destinée, je remporte le titre de miss Orangina et le chèque important qui me permet de quitter le cocon familial pour m’installer seule.

Tout en terminant mes études je m’essaye peu à peu dans plusieurs activités. En l’espace de 2 ans j’ai été coach de sport , hôtesse d’événements , mannequin, vendeuse de talons et de mèches, et même vice-présidente d’une association politique. Je suis de ceux qui ont soif d’apprendre et je n’ai pas de limite quand il s’agit de travail.

C’est donc après plusieurs périples qu’en fin 2017, une amie et grande sœur reconnait ma motivation au travail et me propose un partenariat dans son restaurant « LE MYSTIC BANTOU ». Là commence l’expérience la plus enrichissante de ma vie. J’y ai appris la rigueur nécessaire à avoir, la fatigue accumulée par les journées de travail, les challenges liés aux objectifs fixés mais surtout les victoires remportées à travers la réussite de l’établissement. Mes qualités de manager et de chef de cuisine africaine exprimées dans ce lieu ont eu des répercussions inoubliables en moi car elles m’ont permises de me découvrir professionnellement et ont attisé mon désir d’entreprendre.

En 2018, ayant postulé 2 ans avant dans une société de recrutement, j’ai été appelé pour une série de formations et me suis retrouvée employée en CDD dans une société aéroportuaire. Un an plus tard je signe un CDI en qualité d’Agent d’escale aéroportuaire. C’était en quelque sorte un coup du destin car ce milieu n’était pas si étranger à moi, étant fille d’un pilote d’aviation.

Néanmoins, au fond de moi ma passion et mon attirance pour les affaires me poussent à ouvrir des activités malgré mon emploi fixe. À l’aide de tontines , je me lance alors dans les CAFÉTÉRIAS, puis j’ouvre un bar-restaurant appelé « OTIMA-MÊ », qui signifie justement “ma passion” en Obamba ma langue maternelle. Ce projet a été décisif et j’ai été moi-même surprise par l’affluence inattendue qu’il a généré. La clientèle y a apprécié la cuisine, l’ambiance, l’accueil et a répondu positivement à ce projet qui, du coup m’a inspiré à viser plus grand.

Puis vient un coup de massue dans ma progression comme tant de gabonais, avec l’arrivée du coronavirus au Gabon, qui m’a forcé à arrêter toute activité et vider mes locaux.

Paradoxalement ce coup d’arrêt fut une opportunité pour moi.

Plus grand est l’obstacle, plus grande sera la gloire de le surmonter”. Fort de cet adage, je lance en mars 2020 «LE FUMOIR OTIMA-MÊ», un projet qui sommeillait en moi, bien avant tous les autres. Ne dit-on pas souvent que la première idée est toujours la meilleure . J’ai réalisé que j’avais plutôt cru à des projets plus coûteux et nécessitant un capital important , plutôt que celui-ci qui en demandait bien moins et était plus adapté à moi, Lisy Loussou.

« LE FUMOIR OTIMA-Mê » c’est une entreprise de fumaison artisanale , qui propose aussi des produits dérivés de la cuisine. L’idée était de moderniser ce goût fumé si prisé chez nous, tout en se professionnalisant. Je pense avoir visé juste car cette entreprise se révèle être un vrai succès, et reste à ce jour mon plus grand accomplissement car nous avons réussi à créer un business modèle englobant la production, la fumaison, le packaging et la distribution des produits.

Cependant le succès comporte aussi ses inconvénients (longues heures de travail, sacrifices sociaux…) et surtout ses exigences car il en va de ma crédibilité de me constituer juridiquement, se mettre aux normes de l’AGASA entre autres.

La demande étant forte et cette activité exigeant beaucoup de travail, j’ai pris la lourde décision en janvier 2021 de démissionner de la société dans laquelle j’étais en CDI depuis novembre 2018 pour me consacrer pleinement à mes activités entrepreneuriales. À tort ou à raison, seul le futur me répondra.

Mon aspiration c’est l’excellence, ma motivation est l’avenir de ma famille, ma voie c’est le travail et la rigueur. Je milite pour l’émancipation de la femme, le développement du tourisme en Afrique et le panafricanisme. Je pense que le Gabon est un pays qui n’a rien à envier au reste du monde mais manque de passionnés et de courageux. Notre mentalité nous handicape encore et ralentit notre évolution.

Et je pense que le réseau FEMMES ACTIVES du Gabon est une vitrine parfaite pour promouvoir et développer l’entreprenariat féminin et surtout gabonais. Car je pense foncièrement que chaque femme nait avec la capacité de créer alors perfectionnons cette capacité pour le bien être de notre pays notre continent.

Car « only the Sky is the limit »

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s