Muryelle Betolé: Entrepreneure en série

Je suis Muryelle Betolé, je suis née à Gamba, j’ai grandi entre Port-Gentil, Lambaréné et Libreville. Je suis une femme d’affaires depuis mon plus jeune âge.

J’ai commencé en vendant des pamplemousses avec ma défunte mère. Ensuite j’ai construit ma première maison de 2 chambres, salon, cuisine, douche, semi-dure avec 280 briques et du bois que les sociétés gaspillaient, grâce à ma bourse scolaire de 24 000 Frs CFA à l’âge de 19 ans. Je l’ai mise en location. Par la suite, en économisant les 120 000 Frs que je recevais par mois, j’ai réussi à en construire 2 autres. C’était mes débuts dans les BTP.

À l’âge de 21 ans je vendais des serviettes, des draps et des sous-vêtements dans les bureaux. Quelques années plus tard j’ai ouvert un kiosque téléphonique puis un cybercafé à Libreville. Et ça c’est sans parler de la vente de produits à base d’Aloe Vera.

Après m’être lancée dans l’Événementiel, dans la location de chaises, de tentes, d’équipements et de voitures, je me suis lancée dans le prêt-à-porter en ouvrant 2 boutiques: Les Jardins de Charles et je suis sur le point d’ouvrir une agence de voyages multiservices.

Je crée aussi un verger dans lequel je vais cultiver des arbres fruitiers (bananes, ananas). Je veux aussi valoriser des plantes comme l’Artémisia raison pour laquelle je suis entrée en contact avec la Maison de l’Artémisia au Gabon, sans compter l’Aloe Vera et le Moringa ou le Moabi en commençant à exploiter leur potentiel au Gabon, en m’associant et en collaborant avec des femmes passionnées comme moi par la santé, le bien-être et les cosmétiques.

Cheffe de toutes mes entreprises commerciales dans un domaine différent, j’aide les gens à réaliser leurs rêves de devenir propriétaire depuis l’étranger. Je fais des plans grâce à des architectes italiens, en achetant des terrains et en construisant leur maison de rêve.

Le Gabon a beaucoup de potentiel mais beaucoup d’embûches rendent les choses dommage pour la nouvelle génération qui viendra certainement pallier à ses manquements.

Vocation:

J’aimerai aider les jeunes filles mères gabonaises à devenir autonomes financièrement

Passions:

Le BTP, l’Agriculture, les Cosmétiques et la Pêche à la ligne

Causes:

Je suis touchée par les personnes âgées, défavorisées et les enfants déscolarisés. Quand je pense à tout le gaspillage que nous faisons, ça me touche vraiment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s