Ariele Oumy Babongui Niang: Fondatrice des Saveurs de MYCHA

Je suis une, femme à plusieurs casquettes. Femme politique et d’affaires engagée. Coach certifiée ingénieure en Amour, Conseillère municipale, fondatrice des SAVEURS DE MYCHA (transformation de tomates naturelles), Coordinatrice provinciale de AGAFIT et secrétaire générale de MAYA FIT Port-Gentil.

Fiancée, mère de cinq enfants. Après avoir échouée au bac en 2013, je me lance dans le monde du travail, où je commence à vendre du poisson et des beignets. De 2015 à 2016, j’ai travaillé à ECOBANK en tant qu’opérateur de saisie ensuite déléguée commerciale au PMUG.

En 2017, je travaille pour la COCAN Gabon en tant que volontaire et j’ouvre un cabinet A.N consulting spécialisé dans les formations, la vente et le coaching des entreprises.

En 2018, malgré une période trouble, je mets sur pieds LEADERSHIP IN HER, une ONG qui valorise la jeune femme entreprenante partant de « zéro à héros » comme le dit l’expression populaire, grâce à ma détermination.

Je suis une formation d’un an et deviens Coach par le biais du cabinet IMPACT COACHING PRO. Quelques temps après, et je me lance dans la transformation de tomates naturelles avec SAVEUR DE MYCHA. Ça été difficile, mais j’ai réussi à atteindre mes objectifs et je continue dans cette lancée.

Je suis passionnée, par l’entrepreneuriat, le coaching: aider les gens à développer leur confiance en soi surtout dans le couple. Motiver, les jeunes à réussir est ma plus grande inspiration. Pendant, ma grossesse à 20 ans, j’allais toujours à l’école ce malgré mon terme, j’avais un objectif à atteindre c’est de là qu’a grandi cette détermination. J’ai vite compris, que personne ne se lèverait pour moi si moi même je ne faisais aucun effort.

À terme, d’ici 6 ans j’aimerai ouvrir une usine de fabrication et de transformation de produits tels que la tomate. Le Gabon, est un Pays béni qui doit valoriser les jeunes entrepreneurs surtout les femmes.

Un commentaire

  • NZIENGUI Marie Laure

    Tres encourageant. Étant également dans la transformation agroalimentaire, je dirai aux populations africaines qu’apprendre à transformer ce que nous cultivons ,nous permet à coup sûr de valoriser non produits et manger sain.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s